Impression 3D : L’entretien Manipulation, trucs & astuces,

, par David Parein, Stéphane Bouye

Votre imprimante 3D a besoin de soins elle demande quelques éléments d’entretien et de maintenance régulière, au moins avant de partir en vacances...

1/ Traitement des filaments :

Inutile de rappeler que nous utilisons une matière plastique pour réaliser nos pièces.
La lumière et l’humidité altèrent le plastique, la manière de stocker les bobines est donc primordiale. Voici nos conseils :

Il faut toujours stocker vos bobines dans une armoire, ne surtout pas les laisser au contact de la lumière.

le deuxième fléau est l’humidité de l’air, même de votre réserve ou votre salle de classe.

  • Option 1 : Être capable de mettre sous vide vos bobines. Très important lorsque vous avez une longue période ou vous n’utilisez pas vos filaments. Cela évite de retrouver des filaments cassants qui vous poseront nécessairement des problèmes lorsque vous allez imprimer.
    Cela vous demande un léger investissement sur une machine pour mettre sous vide. (Les machines basiques alimentaires sont suffisantes, une centaine d’euros)
    Il existe également des systèmes manuels, fonctionnant avec des sacs à zip et une petite pompe.

  • Option 2 : Stocker les bobines dans une boîte hermétique de type SAMLA à laquelle vous ajouter un petit clip justement imprimé en 3D pour bien la fermer. Dans le fond de la boîte des billes en gel de silice (sachet déshydratant) permettant d’absorber l’humidité.

  • Option 3 : l’acquisition d’un déshumidificateur d’air, pour stocker les bobines (60-100 euros).

Si vous n’avez pas réussi à bien stocker vos filaments et que malgré tout votre filament est cassant. Voici une petite astuce bien pratique :
4H dans votre four en chaleur tournante à 45 degrés peut vous permettre de récupérer les qualités initiales de la matière.

2/ Huilage machine :

Vous avez des petits mécanismes sur vos imprimantes 3D, sois sous le format poulie courroie, soit vis sans fin.
Mettre un petit point de graisse sur les systèmes de transmission une à deux fois par an, peut aider votre machine lors des déplacements.
Vous gagnez ainsi en fluidité.

De la même manière il faut lubrifier vos axes. Le lubrifiant mécanique de base est largement suffisant, pas besoin d’investir dans les marques grand luxe.

3/ Traitement de la buse :

Votre buse peut être bouchée, la placer 48H dans un gobelet pour lui faire un bain détente d’acétone, permettra de récupérer une buse opérationnelle.

4/Dépôt de matière

La première couche que dépose votre machine est la couche qui permettra de savoir si votre pièce va correctement s’imprimer ou non. C’est le réglage en Z de votre buse qui est nécessaire et doit être fait avec le plus de soins possible. Même pour les machines qui prennent la hauteur automatiquement il faut vérifier qu’il n’y a pas de problème lors du premier dépôt.

Vous trouverez toutes les informations nécessaires en cliquant sur ce LIEN.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)